Concorde - Recherche documentations -

Exprimez vous, libres opinions, vos idées...

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar François VFR » 29 Nov 2012, 14:44

Je ne vois rien de particulièrement provoquant dans ce que vous dites Monsieur Chabbert, ça rejoint très bien ce que j’ai écrit dans l’autre sujet ouvert, pour moi Concorde a dès le début été conçu avec une philosophie avion de ligne.
Le seul bémol que je mettrais, vaste sujet qui m’intéresse d’ailleurs, c’est que contrairement à tout ce qu’on connait qui vole et super performant, Concorde est de loin celui qui va le plus loin, le plus vite, le plus longtemps, d’une manière totalement autonome (comprendre sans ravitaillement, porteur ou lanceur), sans avoir un masque sur le nez ou une combinaison et pour 100 personnes aussi à la fois.
Quelle machine à part Concorde peut fonctionner plein pot pendant environs 4h, voire moins avec de la réserve et remplir toutes les conditions que j’ai citées précédemment ?
D’ailleurs comme dans toute partition ce sont bien les bémols qui sont intéressants et c’est là que le génie Servanty opère.
Ce qui caractérise Concorde pour moi c'est que dans AUCUN des domaines abordés il n'est réellement le PLUS performant, par contre réellement il s'attaque à presque TOUS les domaines en même temps, le fait plutôt pas mal et là ça devient une VRAIE perfomance.

François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar Pegase.tv » 29 Nov 2012, 14:57

...On mentionne souvent Servanty. Je l'avais interviewé, peu avant sa mort, toussant de toute sa fureur rentrée contre les abrutis, les imbéciles, les irrévérencieux, les ignorants péremptoires, les ignares contents d'eux-mêmes. Car c'était l'époque où il était de bon ton de vilipender Concorde. J'ai même le souvenir de syndicalistes d'Air France accueillant les PNC partant en courrier avec de la fureur dans la voix et les traitant de moins que rien car il n'y avait pas de règles syndicales régissant les conditions de travail sur cet avion. Avion de riches, avion élitiste, que n'ai-je pas entendu. Et Servanty, qui avec son équipe (et surtout n'oublions pas les anglais, avec des types comme Strand et Trubshaw...) avaient réussi, selon ses propres termes:
1) le faire,
2) le faire voler,
3) l'amener à Mach 2,
4) le faire rester à Mach 2,
5) lui faire traverser l'Atlantique à Mach 2,
6) faire ça avec 100 pax à bord,
7) faire ça en s'intégrant dans le monde subsonique "normal",
et on venait cracher à Servanty le fait que son avion fumait au décollage. Et lui, Servanty, fumait encore plus (des Gauloises, voire des Boyards) et ses poumons n'en pouvaient plus...
Pour moi, Concorde, c'était aussi ça, et ça venait s'inscrire en contrepoint des éléments de la légende. C'est pour ça que je pense qu'un avion, c'est d'abord ceux qui sont derrière.
BC
Pegase.tv
Site Admin
 
Messages: 4097
Inscrit le: 06 Fév 2003, 16:19
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar passion-avion » 29 Nov 2012, 15:16

la décision du tribunal sur le crash, en appel, continental airlines vient d'être relaxé

je n'ai pas de commentaire, juste une info fraiche sur le sujet,
passion-avion
 
Messages: 0
Inscrit le: 14 Déc 2011, 08:27

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar François VFR » 29 Nov 2012, 16:32

Moi j’en ai un commentaire à faire :
12 ans de procédures, et ce n’est probablement pas fini, des enquêtes plutôt bien menées dans l’ensemble, finalement on va rebasculer sur l’autre sujet car réellement il n’y a aucun progrès dans ce domaine pour ceux directement concernés. (les proches ou familles)
Trop de responsables tuent la responsabilité, un comble quand même dès lors qu’on retrouve sur une piste une pièce non homologuée directement impliquée comme certaines procédures non respectées !
Ce n’est pas tant le verdict qui me choque mais plus le temps qui s’écoule pour arriver à la « conclusion ».
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar Cirrus-69 » 29 Nov 2012, 17:10

Un point qui m'a toujours ébloui et en même temps un parallèle avec les programmes spatiaux aussi bien russe qu'américain, les moyens techniques de l'époque :
- Table à dessin avec R***ing et gomme si H4
- Règle à calcul
- Courrier postal ? plus surement par navette spéciale.
En plus pour Concorde la différence de langue, de culture (les anglais et les français ne sont pas divisés que par la Manche) et les unités de mesure toutes différentes à l'exception des quantités de pièces ou d'éléments à construire.
Et toute cette chimie humaine a accouchée d'un avion "superlatifs".
C'est vrai que bien d'autres avions extrêmement spécialisés et encore plus confidentiels ont fait plus ou mieux dans tel ou tel domaine mais Concorde faisait vraiment bien de partout et au quotidien.
Altitude ? pas un record mais pour un liner, si !
Vitesse ? Par rapport à un X15 ou un SR-71, modeste mais par rapport aux Boing, Douglas, Lookeed ou Airbus de son temps d'esploitation, quelle classe supérieure !
Distance ? Suis pas sur que le B1 faisait mieux sans refuelling.
Confort ? Dans un fauteuil et Champagne, difficile de faire mieux.
Consommation ? En 1969, personne pensait qu'un jour ce serait une priorité.
Bruit ? les 707, 727, DC8 ... manquaient aussi de discretion, non ?

Et le tout sans infrastructure spéciale en tout cas sur les pistes internationnales de l'époque.
Il est venu pour l'inauguration de Lyon-Satolas (St-Exupery depuis), il me semble qu'il s'est aussi posé à Grenoble mais je ne connais pas l'inventaire de ses destinations.

Il a été une formidable aventure humaine, depuis ceux qui l'ont imaginé, conçu, construit jusqu'à ceux qui l'ont exploité, navigants et personnel de maintenance dont ou oublie trop souvent le rôle essentiel dans la bonne marche d'un avion.
Il a été, il reste toujours un mythe volant et oui, il avait, il a encore ses détracteurs de service ce qui prouve bien qu'il n'était pas ordinaire.
Je n'ai pas pu voler dessus et cela reste une profonde double frustration car la maladie qui a emporté mon père depuis nous a privé de cette joie.
En 1969, nous avions la télévision (un privilège) et les images de ce premier vol me sont restées gravées à jamais comme d'autres promières 3 mois avant et 4 mois après.
Je ne l'ai vu voler qu'une fois, en 1975 ou il nous a survolé à basse altitude avant de se poser à St-Ex pour l'inauguration.
Ceci dit, je pourrai le comparer aujourd'hui à une sculpture géante, une oeuvre d'art qui si elle n'incite plus au voyage reste diablement photogénique et exaltante.
Concorde m'a toujours fasciné.
BP - Simple amateur !
Cirrus-69
 
Messages: 0
Inscrit le: 27 Jan 2012, 16:34
Localisation: Decines Charpieu

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar François VFR » 29 Nov 2012, 19:04

Hum, je tique un peu car même si on doit les grandes lignes de Concorde au crayon et à la règle à calcul dans les bureaux d’étude, déjà en 1969 il y profusion d’appareillages pour les domaines suivants entre autres : l’aéro-thermo-élasticité, l’aérodynamique, le choix des matériaux, les simulateurs d’études, calculs de probabilités, machines à commande numériques pour l’usinage, etc…
Sur le sujet je te conseille le livre « Concorde » édité en 1969 par l’Institut européen de documentation et de coordination, très bon bouquin déjà, mais où figure à la fin une liste des principaux fournisseurs, la liste est très longue et leur domaine de compétence très pointu.

Parmi les pièces qui me plaisent le plus sur Concorde, pour le travail magnifique dessus, je place en premier ses trains d’atterrissage, autant l’avant de 4 mètres copie de Mirage IV mais en nettement plus aboutie par qu'on est plus dans le modèle "réduit", que les principaux de 3,50 mètres qui perdent 440 mm chacun lors de la rétractation pour optimiser la place.
C’est tellement ingénieux de gagner de la place que tous les avions lourds intelligents ont cette caractéristique.
Comme on parlait de différences notables avec le TU-144, dès le début sur Concorde on a voulu des trains qui malgré leur masse importante, rentrent en un minimum de temps, car pour un supersonique (nécessité d’être haut sur pattes) ce n’est certainement pas un avantage pour l’aérodynamique d’avoir ces appendices dehors juste après le décollage ou en cas de remise de gaz.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar vitesse » 29 Nov 2012, 21:26

François VFR a écrit:Hum, je tique un peu car même si on doit les grandes lignes de Concorde au crayon et à la règle à calcul dans les bureaux d’étude, déjà en 1969 il y profusion d’appareillages


Oui mais en général c'est ce que l'on dit par rapport aux ordinateurs tels qu'ils existent de nos jours.C'est plus parlant pour le grand public.
On dit souvent qu'il n'y a pas d'ordinateur sur concorde, mais des "calculateurs".
vitesse
 
Messages: 220
Inscrit le: 21 Juil 2003, 22:25
Localisation: Paris France

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar François VFR » 29 Nov 2012, 23:06

Tu sais je n’étais pas encore à l’intérieur de Concorde mais bien à tous les appareillages (avec électronique dedans mais pas obligatoirement ordinateurs pour le coup) pour sa conception et sa réalisation !
Maintenant, et pour rebondir sur ce que disait Monsieur Chabbert, le plus grand challenge selon moi concerne la régulation des entrées d’air pour les réacteurs, et ça on le doit intégralement aux Britanniques.
Comme je l’ai dit ailleurs aussi, il faut savoir que lors des premiers vols de Concorde (001 et 002) les rampes des entrées d’air n’étaient pas mobiles et que donc il aurait totalement été incapable de voler à Mach2 même avec le réacteur fait pour.
La société U.E.L. (Ultra Electronics Ltd) sur ce sujet a fait un super travail, comme elle avait déjà fait sur le TSR2 juste avant, et encore sur d’autres avions.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar maverik13 » 30 Nov 2012, 09:24

François VFR a écrit:Comme je l’ai dit ailleurs aussi, il faut savoir que lors des premiers vols de Concorde (001 et 002) les rampes des entrées d’air n’étaient pas mobiles et que donc il aurait totalement été incapable de voler à Mach2 même avec le réacteur fait pour.
François


Le prototype 001 a atteint Mach 2 le 4 novembre 1970.
Juste pour mémoire :
Le 001 F-WTSS a effectué 397 vols dont 249 en supersonique pour un temps de vol total de 812 heures dont 255 en supersonique.
Le 002 G-BSST a effectué 437 vols dont 196 en supersonique pour un temps de vol total de 824 heures dont 173 en supersonique.

Enfin, le 31 décembre 1975 avant sa mise en service commercial du 21 janvier 1976, l'ensemble des 10 Concorde aura effectué 2 511 vols dont 1 531 en supersonique pour un temps de vol total de 5 605 heures dont 2 045 en supersonique. Ce qui est quand même assez considérable, mais on avait à faire à un engin hors norme et une quantité impressionnante de paramètres (comprendre inconnues) devait être validée.
maverik13
 
Messages: 42
Inscrit le: 02 Juil 2008, 08:15
Localisation: Tours

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar François VFR » 30 Nov 2012, 09:55

Merci pour les dates maverik, tu auras compris que bien évidemment ce sur quoi je voulais insister c’est que lors des tous premiers vols, techniquement ils n’étaient pas encore prêts pour du Mach2, même si bien évidemment tous les Concorde sans exception (proto, pré-séries et séries) ont fait du Mach2.
D’un autre côté c’était tellement nouveau, comme tu l'as justement précisé aussi, qu’il y avait beaucoup de chose à valider.
D’ailleurs dans cette logique on peut mentionner que bien avant les premiers vols des protos, on s’avait pertinemment que les Concorde suivants seraient très différents.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar François VFR » 01 Déc 2012, 14:46

Comme on parle Concorde, encore une question pour vous Monsieur Chabbert.
Vous êtes directement impliqué sur les images et les bandes son des reportages suivants, le dernier plus comme commentateur probablement mais je le mets quand même volontairement :
- De 001 à 2010 (Concorde)
- Le Big Mach (Un de mes préférés je crois, pour le passage à Casablanca et une phrase qui me plait bien)
- DVD Pegase TV aussi peut être ? (Non , ne m’en voulez pas je ne les ai pas les 2 !)
- Concorde à la Ferté

Est-ce qu’il y a de l’inédit en reportage (qui gagnerait à devenir connu probablement) ou du connu de vous sur le sujet que j’aurais oublié de citer ?
En fait j’aimerais presque que la réponse soit oui, j’en ai oublié plein !
Merci d’avance
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar Pegase.tv » 01 Déc 2012, 16:52

...Désolé, mais à part quelques très beaux sujets faits en Angleterre, BBC en particulier, et cela il y a un temps certain, je ne vois pas beaucoup de docus consacrés à Concorde qui méritent le détour. En fait, certains disent que le sujet le plus intime jamais réalisé sur ce thème reste celui diffusé dans Pégase et que nous avions tourné à Casa ("Le Big Mach") avec la complicité de la division Concorde d'AF. Il est vrai que cela avait duré une semaine entière, avec jusqu'à 25 atterrissages par jour, et une infinité de tours de piste, et quelques moments presque hots (revoir le posé avec gros freinage dans ce film). Pour ce qui me concerne, il fait partie des grands moments de la vie de Pégase.
A noter aussi que lors d'une rediffusion d'été sur la chaîne, ce docu a explosé les audiences avec 33% de parts de marché, ce qui doit constituer un record pour France 3...
BC
Pegase.tv
Site Admin
 
Messages: 4097
Inscrit le: 06 Fév 2003, 16:19
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar François VFR » 01 Déc 2012, 17:41

Le dernier DVD français qui tienne la route consacré au pointu doit donc être celui qu’on trouve joint à l’album « Un ciel signé Concorde », documentaire réalisé par Loïc Pourageaux sur une idée d’André Rouayroux.
Merci pour les précisions.

Pour poursuivre avec le génie humain en matière de technique, vous aurez tous remarqué les ailes des avions modernes incurvés vers le bas au sol.
Ce n’est pas qu’une question de masse, il s’agit de précontraintes pour qu’une fois en l’air l’aile fatigue moins et se place avec sa géométrie la plus performante possible.
Concorde dans le même genre d’idée va encore plus loin.
On a étudié et mesuré les déformations dues à l’échauffement en supersonique parce que l’intérieur de l’aile ne travaille bien évidemment pas de la même manière que le revêtement extérieur.
Les Concorde série en héritent, un chouya de moins en correction en vol sur les élevons grâce à des modifications sur la structure de l’aile et de sa géométrie au repos volontairement différente de celle en l’air.
Et un chouya de moins sur les élevons en croisière au centrage optimum, c’est de la performance en plus, moins de carburant consommé et l’avion va plus loin.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar Yves33 » 03 Déc 2012, 11:17

Décidément, on trouve de tout sur ebay : ce moteur Olympus serait le précurseur des Rolls Royce du Concorde. Et ayant été restauré, il n'est pas bradé...
http://www.ebay.com/itm/BAC-TSR2-RAF-Ai ... ar&vxp=mtr
Yves33
 
Messages: 32
Inscrit le: 07 Mars 2010, 20:02
Localisation: 33

Re: Concorde - Recherche documentations -

Messagepar François VFR » 03 Déc 2012, 15:06

Hum ça fait un moment qu’il est en vente ce réacteur tu vas pouvoir négocier le tarif Yves !!! :D
Par contre, même restauré puisque c’est un N°1 impossible de le pousser à fond ce réacteur, il a forcément les mêmes défauts (sinon pire encore) que ceux utilisés lors du premier vol du TSR2 : vibrations non maîtrisées + risque certain d’explosion à un régime ne correspondant pas au maxi possible prévu initialement.

Sur le sujet supersonique.
En 1973 la durée totale d’observation par les scientifiques est d’un peu plus de 129 minutes sur les éclipses solaires depuis les 50 dernières années.
Grace à Concorde 001 sur un seul vol, le 30 juin 1973 donc, et après quelques aménagements à bord, les scientifiques ont pu observer 74 minutes d’éclipse solaire au lieu des 7 à 8 minutes maximum du sol.
Concorde volera d’ailleurs pour l’occasion à Mach 2.07, ce qui était une belle performance, M. Rétif mécanicien navigant n’a pas du s’ennuyer pour la surveillance et régler l’avion aux petits oignons pour les pilotes gérant la trajectoire devant.
12 vols supplémentaires seront mis à disposition pour des études de la stratosphère entre juin et juillet 1973.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

PrécédentSuivant

Retour vers Libre service